Voyage d’études: en Allemagne

05 mai 2018 - 12 mai 2018
Mobilité/orientation

Début mai, un groupe de 14 étudiant·e·s de Rennes 2 est parti une semaine en Allemagne dans le cadre d’un projet de mobilité internationale faisant partie de leur cursus d'études germaniques et de LANSAD. Ce séjour leur a donné l’occasion de visiter des campus universitaires et d’échanger avec des étudiant·e·s et des professeur·e·s allemand·e·s lors de plusieurs ateliers.

Au programme aussi, des haltes dans les villes de Eisenach, Iéna, Naumburg, Halle et Leipzig, où ils ont pu où ils ont pu faire des visites guidées des musées, des expositions et des lieux emblématiques de l’histoire et de la culture allemande, tels que le château de la Wartburg, la Maison Luther, le Centre documentaire Nietzsche et la maison de Nietzsche ou le tombeau de Jean Sébastien Bach.

Le projet a été impulsé et coordonné par Christiane Dietrich, lectrice d’allemand à Rennes 2, et Alexis Tautou, Maître de conférences en études germaniques à Rennes 2.

Qu’est-ce qui vous a motivée à concevoir ce programme ?

Christiane Dietrich : J’avais envie de sortir les étudiants de leurs salles de cours et de les plonger dans un environnement germanophone. Je voulais qu’ils aient l’opportunité de rencontrer des professeurs et des étudiants allemands et de discuter avec eux sans intermédiaire. Aussi bien de leurs études, leur culture et leurs attaches bretonnes que de n’importe quel sujet qui leur tenait à cœur.

Notre formation vise à connaître et faire connaître le monde germanique, la littérature et la langue germaniques, la culture et la civilisation des pays de langue allemande, et ceci avec en ligne de mire la maîtrise de l’allemand, tant écrit que parlé. Les étudiants qui ont participé à ce voyage ont acquis une connaissance empirique et approfondie de la culture et des arts des pays de langue germanique. Le voyage doit leur permettre, in fine, de retracer l’évolution historique de certains aspects culturels et linguistiques jusqu’à leur expression la plus contemporaine.

Les étudiants qui souhaitaient faire partie de ce voyage d’études ont dû écrire un essai en allemand sur le thème du projet : “Entre liberté et autorité”. Le sujet n’était pas facile à traiter. Et j’ai été surprise par la richesse des concepts que les étudiants ont développés autour de cet axe.

Êtes-vous globalement satisfaite du séjour ?

C. D.  : Oui, tout s’est très bien passé. Je crois que les étudiants ont dans l’ensemble beaucoup apprécié cette parenthèse allemande d’une semaine. Elle donnera certainement envie à certains de partir pour des séjours plus longs ou de s’engager dans un programme d’échange avec un réseau comme ERASMUS. C’était précisément un but implicite, à l’heure où ERASMUS connaît un infléchissement. Il ne faut pas non plus oublier que les possibilités de partir étudier en Allemagne, pour des séjours ou stages plus ou moins longs, sont nombreuses, grâce aux structures universitaires, mais aussi au CIDAL (Centre d’Information et de Documentation sur l’Allemagne), au DAAD, à l’OFAJ etc.

En outre, il faut savoir que le DAAD, en charge des financements pour des séjours en Allemagne au niveau de l’enseignement supérieur, s’emploie à subventionner ce type de voyage d’études sous la direction d’un enseignant-chercheur. Le Centre de langues et le Département d’allemand ont, eux aussi, apporté leur contribution, permettant d’abaisser la participation financière des étudiants.

Quel a été votre plus gros challenge ?

C. D. : L’organisation du calendrier nous a posé pas mal de difficultés puisque les dates des vacances dans l’académie de Rennes ont été modifiées au cours de l’année. Il a fallu s’adapter rapidement et re-caler les rendez-vous pris en Allemagne.

Il fallait aussi gérer l’hétérogénéité des niveaux d’allemand, d’un étudiant à l’autre, puisque le projet rassemblait des étudiants de LLCE et de Lansad, qui plus est des différentes années de Licence. Certains d’entre eux ont eu quelques difficultés à interagir avec les étudiants et les professeurs allemands. Mais heureusement, tous avaient un niveau suffisant pour profiter des visites guidées et échanger avec leur entourage.

Le plus important, c’est l’envie d’interagir et d’approfondir sa compréhension de la culture allemande, ce qui fut le cas de tous les étudiants français, ravis de sortir de leur salle de cours, de goûter à l’internationalisation sur le terrain et d’entrer en contact avec de vrais Allemands.

 


 

Retour des étudiants:

Chloé Postec (Lansad, L1):

Nous avons pu visiter de nombreuses universités allemandes, ce qui permet de nous projeter plus facilement dans l’avenir si l’on souhaite faire une année Erasmus ou d’autres études en Allemagne.

Pour ma part, cela m’a permis de repérer quels cours je vais suivre à l’université de Leipzig.

Annaïg Marcille (Études germaniques, M1):

C'était un super voyage, très intéressant et très bien organisé. Il y avait également une très bonne ambiance dans le groupe. Je tiens vraiment à remercier les professeurs pour ce voyage très enrichissant.

Konstantin Angelov (Études germaniques, L3):

Ce voyage a été très intéressant. Nous avons eu la chance de vivre des expériences variées qui m’ont ouvert de nouveaux horizons. Nous avons fait plein de rencontres entre étudiants (de Rennes 2 et d’universités allemandes) et avec des super professeurs.  

Léa Langlais-Schmidt (Études germaniques, L2):

Je recommande ce voyage sans hésiter et j’espère que les étudiants de Rennes 2 auront ce type d’opportunité tous les ans. Étant en cursus de langue, j’estime qu’il est toujours mieux d’aller dans le pays pour apprendre.

 

Informations pratiques
05 mai 2018 - 12 mai 2018