Type d'article
Brève

Études sur le genre : un partenariat renforcé entre Rennes 2 et l’UQÀM à travers la mise en place d’un module de formation à distance

Une collaboration entre l’Université Rennes 2 et l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) a permis de proposer depuis la rentrée universitaire 2019 un module de formation en ligne commun aux étudiant·e·s de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) québécois et aux stagiaires du DIU Études sur le genre (Rennes 2 / Université de Bretagne occidentale).

Image
Cours en ligne Etudes sur le genre

Fanny Bugnon, maîtresse de conférence en histoire et responsable du DIU Études sur le genre, et Rachel Chagnon, professeure en sciences juridiques à l’UQÀM et directrice de l'IREF, ont initié un partenariat entre les deux établissements à travers la création d’un module numérique de formation sur la “méthodologie en études sur le genre”, conçu avec le soutien de trois enseignantes de l’UQÀM, Eve-Marie Lampron, Liza Petiteau et Alice Van Der Klei. Cette collaboration met en commun les savoirs et les expériences des partenaires en matière d’études sur le genre et de formation à l'égalité entre les femmes et les hommes ainsi que leurs compétences respectives en matière d’enseignement numérique.

Le module de formation pluridisciplinaire, proposé à distance, s’adresse à la fois aux stagiaires du DIU Etudes sur le genre de l’Université Rennes 2 et aux étudiant·e·s de l’UQÀM suivant les cours proposés par l’IREF. Il vise à analyser et synthétiser les apports théoriques et méthodologiques développés depuis 40 ans en France et au Québec en études féministes et sur le genre et se décline en capsules vidéo thématiques, d’une vingtaine de minutes.

Trois capsules ont ainsi été réalisées à Rennes 2 dans les locaux du service universitaire de pédagogie (SUP) lors de la visite en juin 2019 d’Eve-Marie Lampron et Liza Petiteau. Elles portaient sur trois thématiques : l’introduction aux concepts-clés des études sur le genre ; l’Histoire et le féminisme et les perspectives franco-québécoises en recherche-action.

« Cette collaboration avec l’UQÀM permet de croiser dans un dialogue les préoccupations, les théorisations communes, et aussi les différences qui sont notamment liées à l’institutionnalisation plus ancienne des études sur le genre dans les universités québécoises », explique Fanny Bugnon.

Outre sa dimension pédagogique, le partenariat entre l’Université Rennes 2 et l’UQÀM compte un volet recherche avec l’accueil de professeur·e·s de l’université canadienne, invité·e·s dans le cadre de la chaire Humanités et sciences humaines, de la chaire des Amériques ou encore de l’académie d’été du DIU qui attire chaque année plus d’une centaine de personnes lors de sa journée de conférences publiques.