Type d'article
Brève

Des étudiantes ambassadrices du développement durable

À l’occasion de Verdoyons 2021, rencontre avec Léonie Bonnet et Maimouna Eugénie Niang, membres du réseau des ambassadeur·ice·s Développement Durable qui participent à la démarche de développement durable et de responsabilité sociétale (DD&RS) de Rennes 2.

Image
Ambassadrices DD Rennes 2
Légende

Maimouna Eugénie Niang et Léonie Bonnet, étudiantes et ambassadrices Développement Durable à Rennes 2.

L’une a entendu, très jeune, le conseil municipal de sa commune débattre sur la gestion des déchets. L’autre a fait face, dès le début de ses études, aux données implacables sur le changement climatique et à la disparition du baobab, « symbole historique » de son pays natal, le Sénégal. Pour ces deux étudiantes en licence de géographie, la prise de conscience des problématiques environnementales est passée par du concret. C’est donc en toute logique qu’elles ont décidé, en cette rentrée 2021, de devenir ambassadrices Développement Durable (DD). Lancé en novembre 2016, ce réseau regroupe des étudiant·e·s et personnels prêt·e·s à contribuer à leur échelle à la politique DD&RS de Rennes 2. Leur rôle : être un relais d’information entre leur promotion et l’établissement, venir en appui aux différentes associations étudiantes qui œuvrent sur cette thématique ou même organiser des actions de sensibilisation sur le campus.

En tant qu’ambassadrice DD, Maimouna Eugénie Niang va organiser une conférence sur le gaspillage alimentaire, un sujet qui lui tient à cœur. « À la maison, on cuisine énormément et on jette par conséquent beaucoup. J’insiste toujours auprès de ma famille pour que l’on consomme juste ce dont on a besoin et pas plus. Être ambassadrice, ça commence par passer le message à nos proches qui ne sont pas bien informé·e·s ! », assure cette jeune femme de 23 ans. Elle qui se destine à une carrière de géomaticienne ou de conseillère en qualité, sécurité et environnement, a choisi, comme son homologue, de faire reconnaître son nouveau rôle et le temps consacré (25 à 30 heures de travail pour le semestre) au titre de la Validation des Engagements Étudiant·e·s (VEE).

Rompue à la collecte des déchets qu’elle pratique depuis l’enfance en famille, l’ambassadrice Léonie Bonnet fabrique, avec sa grand-mère, des sacs avec des emballages plastiques ramassés. Elle aussi a envie de proposer des événements autour de ce thème : « Pourquoi pas des jeux pour montrer certaines actions faciles de manière ludique ? » À 20 ans, elle est convaincue qu’il est possible de changer les choses à son échelle, et déterminée à « avoir un impact positif sur la vie du campus… voire plus ! »

Vous aussi, n’hésitez pas à vous impliquer pour le développement durable sur votre lieu d’études en devenant ambassadeur·ice DD !
Contact : Julie Clément, chargée de projets développement durable -julie.clement [at] univ-rennes2.fr