Type d'article
Interview

Jérémie Chapelain, lauréat du concours d’écriture Faites court !

À l’occasion des JACES (Journées Arts & Culture dans l’Enseignement Supérieur), nous vous révélions le nom des lauréat·e·s de notre concours d’écriture Faites court !

Image
Jérémie Chapelain

Proposé depuis vingt-deux ans, le concours de formes courtes continue de susciter un fort engouement. Cette année, c’est le thème Ici, maintenant qui a inspiré de nombreux·ses candidat·es.

Selon Oscar Wilde, « on a conscience avant, on prend conscience après ». Comment cependant vivre et être pleinement dans le moment présent ? Quelle expérience de l’instant pouvons-nous faire ? Utilisé depuis l’Antiquité, le hoc et nunc en latin caractérise une attitude qui consiste à « vivre en étant ancré dans la réalité présente ». Alors que le monde traverse actuellement une crise majeure et historique, tous les regards sont désormais tournés vers l’avenir. Comment penser le monde d’après ? Et si cette période nous forçait à expérimenter un autre rapport au temps et à l’espace, et donc à nous-même ?

Nous tenons à remercier tou·te·s les étudiant·e·s pour leur participation et félicitons une nouvelle fois les gagnant·e·s de cette édition 2021 : Jérémie Chapelain, Léna Prestel et Marie Masselot. Nous vous proposons d’en savoir un peu plus sur chacun·e au travers de trois courtes interviews. Découvrez aujourd’hui Jérémie Chapelain, actuellement en DU Assistant de bibliothèques à l’université. Lauréat du concours et coup de coeur du jury, il répond à nos questions : on vous laisse apprécier le style !

Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours ?

Je suis un type qui vit dans une période de pandémie, avec 6 autres personnes dont un chat qui porte le nom d’une herbe. Je suis gêné dans les présentations car j’aimerais bien être une baleine, mais ça ne s’invente pas. Pour le reste, mon parcours est principalement contextuel, et j’ai fini par m’y attacher.

Quel est votre rapport à la lecture, la littérature ?

Je suis pour. Si quelqu’un est contre, je ne m’offusque pas : il est possible d’en débattre.

Qu'est-ce qui vous a inspiré pour écrire ce texte ?

Il y a encore trois ans, j’étais réactionnaire avec les ordinateurs : je les trouvais gris et plat. On m’a dit que c’était quand même pas mal, et maintenant, j’essaie de comprendre : apparemment les ordinateurs sont construits avec des matériaux gris et plats qui détruisent la planète, mais pour délivrer des messages de paix comme quoi la planète est bleue et profonde. Alors tout est possible.

Avez-vous une pratique d'écriture individuelle? Avez-vous déjà participé à d'autres concours littéraires?

Oui, et j’aime bien aussi les pratiques d’écriture collective pour les longues soirées de confinement. Écrire avec ses colocs, ses ami.es, ses amours. Se mettre sur un toit, s’asseoir dans un fossé, se blottir contre un banc, et écrire à plusieurs mains. J’ai participé au concours des éditions Animal Debout (Rennes) avec une de mes colocataires : ces éditions font des livres trop beaux.

Quelle est votre première grande découverte littéraire ? Et votre dernier coup de coeur ?

Malheureusement, c’est Tintin. Je continue pourtant d’être enthousiaste dans mes lectures. Ces derniers temps : Donna Haraway a fait rire des parties de mon cerveau qui n’existaient pas avant (Manifeste des espèces compagnes), Jonathan Miles m’a ébloui d’empathie (Tu ne désireras pas), Toino Dumas est la meilleure poète inconnue vivante de Québec (Pourritures terrestres), Olga Tokarczuk a vraiment bien étudiée la question (Les livres de Jakob), et Goliarda Sapienza est une Messie possible du XXe siècle alors que c'est trop tard (Carnets).

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui hésiterait à se lancer dans l'édition 2021 de ce même concours ?

C’est rigolo d’écrire des trucs. Un soir avec des ami.es, après une pizza, écrire sur le bord de la nappe, souligner, et voilà, le monde est sauvé.

Titre de l'encadré
Lire les textes lauréats
texte

Retrouvez les textes primés dans le recueil disponible en version numérique, accompagnés d’illustrations issues du concours de dessin Esquissez !

Titre de l'encadré
Les textes lauréats en écoute
texte

Sur C-lab, découvrez un entretien avec Jérémie Chapelain, lauréat du concours d'écriture, Isabelle Picault, conservatrice, responsable de département médiation au SCD (BU de l'Université Rennes 2) et membre du jury et Morwenna German chargée d'action culturelle au service culturel.

Leur interview est suivie de la lecture des nouvelles lauréates par la comédienne Rozenn Fournier de la compagnie KF.

Faites court ! Un concours d'écriture prolifique, une émission C-lab

Mots clés