Type d'article
Brève

Université de Rennes : lancement d’une démarche inédite de consultation auprès de 60 000 étudiant·e·s et personnels

Chapô

Le projet Université de Rennes franchit une nouvelle étape dans sa construction en ouvrant une plateforme participative du 26 novembre au 21 décembre 2018.

Image
Lancement de la plateforme  participative
Légende

Lancement de la plateforme participative le 26 novembre 2018

Contenu sous forme de paragraphes
texte

Les étudiant·e·s et personnels des 7 établissements engagés dans le projet sont invité·e·s à donner leur avis sur des propositions d’actions et enrichir le projet initial avec de nouvelles idées. C’est la première fois qu’une telle démarche est expérimentée à cette échelle dans l’enseignement supérieur. Cette plateforme a été lancée officiellement lundi 26 novembre 2018 à l’auditorium du Tambour devant près de 120 personnes.

Plus de 100 actions proposées

Depuis février 2018, plus de 250 personnels et étudiant·e·s de ces établissements ont engagé une réflexion collective. Ce travail a abouti à plus de 100 propositions d’actions à mener dans le cadre de la future université, qui sont déposées sur la plateforme jeparticipe.univ-rennes.fr. Les 60 000 personnels et étudiant·e·s sont invité·e·s à participer à cette consultation pendant quatre semaines. Les partenaires du projet - organismes de recherche, collectivités et acteurs socioéconomiques - sont également invités à nourrir cette réflexion.

Concrètement, les participant·e·s ont la possibilité de :

  • prendre connaissance des propositions d’actions,
  • commenter, argumenter et donner leur avis sur chacune des propositions,
  • soumettre leurs propres propositions.

« C’est ensemble, par la consultation et le dialogue, que nous souhaitons construire une grande université de recherche et de formation. La force collective fait partie des valeurs essentielles de l’Université de Rennes. Cette plateforme constitue une première qui permettra à notre communauté de s’approprier et d’enrichir cette construction. Il s’agit aussi d’ancrer ce projet dans notre territoire en impliquant nos partenaires institutionnels, socio-économiques et culturels dans cette démarche participative », a déclaré Olivier David, coordinateur du projet