Les hommes, les femmes et l'autorité politique dans le royaume d'Angleterre, XIIIè-XVè siècle

Les hommes, les femmes et l'autorité politique dans le royaume d'Angleterre, XIIIè-XVè siècle

Le 30 janvier

Conférence de Christopher Fletcher, chargé de recherche, CNRS

Bien que le pouvoir politique en occident à la fin du Moyen Âge soit normalement et idéalement l’apanage des hommes, les femmes nobles, et surtout les reines, disposaient de pouvoirs considérables grâce à leur statut social et leur charisme individuel : par le faste de leur cour, par leurs liens de famille, par leur propriété terrienne, voire en prenant la régence dans l’absence de leur mari. Toutefois, à partir du XIIIe siècle, le jeu politique commençait à changer, en Angleterre et ailleurs, par le développement d’institutions politiques se justifiant par le bien commun et la chose publique, qui permettent notamment la levée d’impôts d’un plus grand rendement grâce à l’assentiment du peuple. Dans ce cas de figure les reines et d’autres femmes d’influence ne perdaient pas de tout leur pouvoir, mais elles étaient de plus en plus exposées aux critiques d’un public politique de plus en plus large. Dans cette conférence, nous en considérons quelques exemples.

Conférence proposée dans le cadre des Cours publics 2019  sur le thème "genre : Anglais"

Conférence d'une heure suivie d'un débat de trente minutes environ
Entrée libre dans la limite des places disponibles