…Finir par l’inachevé

…Finir par l’inachevé

Le 10 avril

Une œuvre peut-elle être achevée ? Si de nombreux films amateurs ne seront jamais aboutis, qu’en est-il des films professionnels et comment aborder un film qui n’est pas ou n’a pas pu être terminé ? Rares sont en effet les films inachevés pouvant être diffusables et pour cette soirée exceptionnelle nous vous proposons donc de découvrir un cinéma souvent méconnu du grand public, avec deux films que l’on peut considérer comme « inachevés ». De manière volontaire avec Carnet de notes pour une Orestie africaine de Pier Paolo Pasoloni, le cinéaste évoquant le processus de création d’un film, d’un futur qui n’est pas encore réalisé. Puis la séance se poursuivra avec le documentaire de Serge Bromberg, L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot, autour d’un film qui n’a pu finir d’être tourné, nous rappelant que certaines choses nous échappent, la nature humaine l’emportant parfois sur la volonté de création. Nous vous invitons donc à finir votre année en beauté avant de partir vers de nouveaux horizons...

18h : Carnet de notes pour une Orestie africaine

Pier Paolo Pasolini, 1970, Italie, 65 mn, 35 mm

20h30 : L’Enfer d’Henri-Georges Clouzot

Serge Bromberg, 2009, France, 94 mn, DCP