Avatar Unité de recherche CRBC

Équipe de recherche sur les minorités nationales et les ethnicités - ERMINE

                                               

Menu ERMINE

 

Un groupe de recherche

ERMINE étudie les questions d’identité et de minorité dans une triple perspective théorique, comparatiste et régionale.
ERMINE organise un séminaire mensuel sur les thèmes suivants :

  • Concevoir la diversité : réflexion théorique sur les questions d’altérité, diversité, ethnicité, identité, minorité, nation, etc.
  • Observer le monde : étude de cas concrets de minorités ou comparaisons entre minorités.
  • Penser la Bretagne : analyse de la société bretonne contemporaine.

Une histoire

Ermine a été constitué en mars 2004 afin d’étudier les questions d'identité et de minorité dans une triple perspective théorique, comparatiste et régionale. Il a été créé au départ sous le nom Atelier de recherches bretonnes (Arbre) au sein du Centre d'étude et de recherche sur les relations inter-ethniques et les minorités (Ceriem, composante du LAS, ÉA 2241), que dirigeait le professeur Pierre-Jean Simon à Rennes 2. Lors du départ en retraite de ce dernier, le groupe a rejoint le Centre de Recherches sur l'Action Politique en Europe (Crape, UMR 6051). Puis, à l’instigation du professeur Francis Favereau, le groupe de travail a rejoint le laboratoire Bretagne et pays celtique en 2007, sous le nom Ermine, dans la perspective de rejoindre ensuite le Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC). 
Il constitue désormais l’un des trois groupes de travail de la composante rennaise du CRBC (ÉA 4451).

Une démarche d’ouverture

Des travaux résolument pluridisciplinaires, associant sociologues, linguistes, spécialistes de littérature, philosophes, politistes, historiens, géographes, etc.
Un séminaire ouvert à tous les chercheurs et étudiants à partir de master.
Une collaboration suivie avec des chercheurs de Bretagne (CRBC, CRAPE, RESO), de France et de l’étranger (Algérie, Japon, Royaume Uni, Russie…)

Des objectifs

Constituer un réseau international de recherche sur l’identité et l’altérité ;
Inscrire la question bretonne dans les débats contemporains ;
Favoriser l’émergence de jeunes chercheurs en leur offrant un cadre d’échanges scientifiques convivial et constructif.