L'R2 Vivre n°11

 

Édito

Lieu de formation et de recherche en prise avec les enjeux sociétaux contemporains, l’Université Rennes 2 est un établissement ancré dans son territoire et dont le rayonnement se mesure aux effets multiples de son action sur la société. La direction a souhaité s’engager dans une démarche plus volontaire et plus ambitieuse répondant à l’objectif de planification stratégique du référentiel « Plan vert » de la conférence des présidents d’université (CPU) et a fait de sa politique de développement durable et de responsabilité sociétale (DD&RS) un des axes forts de son nouveau projet d’établissement pour les 5 ans à venir. Après avoir amorcé un ensemble d’initiatives pionnières depuis 2008 et publié sa charte d’éco-responsabilité en 2010 (dont beaucoup d’actions novatrices ont découlé), un nouvel élan a été donné à cette dynamique avec l’engagement de l’UR2 dans une démarche d’Agenda 21 local visant trois directions convergentes : le développement durable et la transition énergétique ; l’économie sociale et solidaire ; la responsabilité sociétale.

 

Encadrée par l’article 55 de la loi Grenelle 1 n° 2009-967 du 3 août 2009, l’adoption d’un « Plan vert » conforme aux neufs défis de la Stratégie Nationale de Développement Durable (SNDD) 2014-2020 est devenue une obligation légale pour les établissements d'enseignement supérieur. Dans un souci de conformité réglementaire et d’exemplarité, la Commission d’orientation et de pilotage du DD (COPDD), à l’issue d’une démarche de co-construction collaborative associant les  ambassadeur.drice.s du DD, a élaboré un plan de DD&RS comprenant 118 actions dont 40 nouvelles actions pour 2017-2021. Organisés en six axes stratégiques suivant les recommandations du référentiel « Plan vert », ce plan et son échéancier d’actions ont été adoptés à l’unanimité par les membres du conseil d’administration du 24 novembre 2017. Ces actions à visée stratégique, pédagogique, ou opérationnelle, mêlant convivialité, participativité, équité et responsabilité, visent à ancrer plus harmonieusement la vie universitaire dans la cité tout en réduisant l’empreinte écologique et en améliorant les conditions de travail et d’études, la qualité de vie et le « bien vivre ensemble » sur nos trois campus

 

S’engager sur la voie de la labellisation nationale de notre plan DD&RS à moyen terme doit être un moteur et un objectif à satisfaire pour légitimer l’ensemble des actions entreprises depuis plusieurs années. L’implication et le partage d’expériences étant primordiaux pour avancer plus vite et plus efficacement, cette démarche ambitieuse ne pourra être réalisée qu’avec l’ensemble de notre communauté universitaire. Nous comptons sur l’engagement de chacun.e, personnel ou étudiant.e, au niveau de responsabilité qui est le sien, pour contribuer à l’exemplarité de notre établissement face à ces enjeux sociétaux majeurs.

 

Béatrice Quenault, Chargée de Mission Développement Durable

+ d'infos


 

2018 et le Plan de DD&RS :

Gestion des déchets : L’année 2017-2018 fut d’abord l’occasion de développer l’espace de gratuité de l’Université, géré et animé par l’association Récup Campus au profit des usagers . Des permanences se tiennent tous les mois pour distribuer et/ou recueillir des objets (décoration, électroménager,  vaisselles, meubles) devenus inutiles pour leurs détenteurs et pouvant servir  à améliorer le confort des étudiant.e.s. Cette association, co-fondée  par deux étudiantes de Rennes 1 et Rennes 2 qui achèvent leurs études, recherche dès à présent des bénévoles pour les remplacer l’année prochaine afin de continuer à faire vivre cet espace de réemploi. Les personnels peuvent contribuer à cette initiative de solidarité collective en apportant les objets et petits matériels en bon état dont ils n’ont plus l’usage.

L’année 2018 sera aussi marquée par une évolution des consignes de tri des déchets à l’Université. L’enjeu est de s’aligner sur les nouvelles consignes de tri adoptées par Rennes Métropole depuis juillet 2017 pour gagner en efficacité dans la valorisation de nos déchets.

 

Promotion d’une mobilité plus douce : Ce début d’année 2018 voit l’élaboration du second Plan de déplacement (2018-2022) de l’établissement dont l’objectif est de favoriser l’utilisation de moyens de transport non polluants chez les personnels et étudiant.e.s.  Dans la continuité du premier plan (2011-2016), certaines actions seront maintenues, d’autres seront amplifiées ou modifiées, et d’autres nouvelles actions viendront compléter le dispositif en faveur d’une mobilité durable.

Ainsi, au cours de l’année 2018, pour réduire le niveau de saturation des parkings à vélo, il est prévu d’installer de nouveaux abris ainsi qu’une signalétique pour mieux identifier ces parkings et optimiser leur utilisation.

Comme les années précédentes, l’Université offrira le service d’un réparateur vélo pour les personnels et mettra à leur disposition des abonnements Vélo-Star pour leurs déplacements professionnels (les cartes Korrigo peuvent être empruntées librement à l’accueil de la Présidence ou à l’accueil de la Harpe). Des formations « remise en selle » à destination des personnels sont aussi à l’étude ; l’objectif de ces formations serait de mieux faire connaître les bons comportements en ville pour encourager les bénéficiaires à utiliser le vélo en toute sécurité.

Une solution d’auto-partage pour les déplacements professionnels des personnels est aussi à l’étude en vue de réduire la flotte de véhicules de service de l’Université. Il s’agira également d’encourager le recours aux plateformes de co-voiturage pour les déplacements domicile-travail.

Enfin, les évènementiels comme la semaine de la mobilité seront maintenus en 2018 (bourse à vélo, transporteurs,…)

 

Gestion du paysage et de la biodiversité : En marge de la mise en place du projet ESS CARGO (Espace social et solidaire des Containers d’Alter Ressources pour une Générosité Organisée) destiné à accueillir des projets expérimentaux en faveur du développement durable et de l’économie sociale et solidaire, qui sera situé sur la pelouse en face du stade Robert Poirier près du bâtiment EREVE, des mesures en faveur d’une meilleure connaissance de la biodiversité sur le campus et d’un réaménagement paysager de certains carrés de pelouse seront adoptées en 2018. Les étudiant.e.s de la Licence Pro paysage du département de géographie seront mobilisés comme l’an passé pour proposer différents projets de réaménagement dans le cadre de leurs travaux d’études. Il est aussi prévu de réaliser un inventaire de la faune et de la flore du campus en lien avec les réseaux associatifs étudiants.  

Sensibilisation des personnels à l’impact des TIC : Des actions de sensibilisation et d’information/formation des personnels à l’impact environnemental des technologies de l’information et de la communication numériques ainsi que des expérimentations pour l’extinction programmée des ordinateurs sont envisagées afin de réduire l’empreinte carbone de nos campus et de réduire significativement le poids de notre facture d’électricité.   

+ d'infos