Journée d'étude "Corps et identité dans la littérature arabe contemporaine"

15 février 2018
Colloque / journée d'étude

 

                             Journée d'étude ERIMIT
LASIMA (Langue, Savoirs et Imaginaires dans le Monde Arabe)

 

   Corps et identité dans la littérature arabe contemporaine

 

La production littéraire arabe de ces dernières décennies semble être marquée par l’intérêt de plus en plus
manifeste pour les représentations du corps. Plusieurs écrivains et écrivaines se consacrent à l’écriture du
corps ne se limitant pas à porter leur attention à la dimension de la sexualité, mais en se consacrant à
toutes ses manifestations comme la maladie, la vieillesse, la grossesse, la torture, les fonctions
physiologiques et la mort. Le corps semble jouer un rôle central, ne se limitant pas à être un élément
secondaire dans la narration.
Diverses études ont été consacrées à l'exploration du changement d'attitude du sujet, dans le
monde arabe, par rapport à la façon de vivre, de représenter et de « jouer » son corps. Désir,
homosexualité, identités sexuelles non-normatives, queerness sont seulement certains des mots-clé autour
desquels se déroulent les études qui dernièrement ont été consacrées à ce sujet.
Dans ce cadre, l'étude du corps semble être mise en relation avec la question de l'identité individuelle et
collective du sujet, ainsi qu'avec les profonds changements qui affectent les sociétés arabes
contemporaines.
L’objectif de cette journée d’étude est d’entamer une réflexion sur les représentations littéraires
du corps envisagé en tant que positionnement fondamental du sujet par rapport à la collectivité et en tant
lieu de formation de son identité. On se propose notamment d’explorer les problématiques suivante :
- représentations littéraires du corps et transformations des normes liées au genre et aux processus
identitaires dans les sociétés arabes contemporaines ;
- corps et remise en question des différentes structures de pouvoir : le corps fictif en tant qu'outil de
résistance contre la dictature, le colonialisme et le patriarcat ;
- corps et processus de subjectivation des individus : le corps en tant que lieu de libération individuelle ou
en tant que lieu d’assujettissement de l’individu.

 

Programme

9h30 : accueil

9h45 : ouverture de la journée

10h-10h30 : Alma Abou Fakher (CERMOM, INALCO, Paris)
Corporéité et despotisme dans La file d'attente de Basma Abdel Aziz

10h30-11h : Elisabeth Vauthier (Université Lyon 3)
Ames contraintes, corps brutalisés : corps et violence politique

11h-11h30 : Najeh Jegham (Université de Nantes)
Le corps résistant dans la poésie de Samih al-Qâsim Persona non Grata

12h-14h : pause déjeuner

14h-14h30 : Léa Nyingone (Université de Lorraine)
Le corps migrant et ses représentations : de l'expérience libératrice à la déchéance

14h30-15h30 : Laurence Denooz (Université de Lorraine)
Corps féminin, un topos évolutif de la littérature féminine arabe

15h30-15h45 : pause café

15h45-16h15 : Martina Censi (Université Rennes 2)
Comment étudier le corps dans le roman ? Proposition pour une approche interdisciplinaire

16h30 : clôture de la journée

 

Informations pratiques
Campus de Villejean (Rennes)

Bâtiment E
Salle E 224

15 février 2018
9h30-16h30
Contact

Martina Censi
martina.censi [at] univ-rennes2.fr