Avatar Unité de recherche PREFics

Centre de Recherches Sociolinguistiques sur les Francophonies

Le CERESIF est structuré en deux programmes spécifiques, eux-mêmes subdivisés en projets de recherche, permettant ainsi de dynamiser, dans la continuité des travaux précédents, les recherches en sociolinguistique et sociodidactique, en équilibrant les fortes spécialisations pour lesquelles l’équipe est reconnue et la globalité du programme scientifique sur les plans théorique et méthodologique. Cela permet également de faire valoir des passerelles entre les deux équipes et les deux disciplines de l’unité de recherche (Direction: Ph. Blanchet)

 

Programme 1 : « Territorialisations et discriminations dans les espaces francophones (Direction scientifique :  Ph. Blanchet et S. Clerc Conan)

Le programme de recherche thématique Territorialisations et discriminations dans les espaces francophones poursuit les travaux du précédent contrat dont il reprend pour partie les terrains et la problématisation de cadrage : l’analyse des discriminations linguistiques ou glottophobie (Blanchet, 2016) dans le contexte des espaces francophones (plurilingues et pluriculturels, urbanisés), et le questionnement relatif aux flux de populations (migrations internes par exode rural, migrations externes économiques et politiques) menant à (re)composer les normes identitaires et, partant, les processus de relégation, de ségrégation et d’exclusion y compris à travers les dysfonctionnements des politiques dites « d’intégration » et d’éducation. Les travaux antérieurs du laboratoire ont permis de confronter deux dimensions essentielles corrélées de la pertinence sociale (tant pour les acteurs eux-mêmes que pour les instances dont ils relèvent) de l’espace des langues : la fragmentation ségrégative des espaces sociaux (et dès lors non seulement la discrimination (Bulot, 2013) de ceux-ci mais encore des populations – migrantes et non migrantes - qui y habitent), d’une part, et, d’autre part, la dimension glottophobe comme concept opératoire pour analyser les processus de discriminations à prétexte linguistique, dans divers domaines institutionnels, notamment éducatifs. il s’agit de répondre à un questionnement général sur les productions discursives relatives aux inégalités qui masquent une dimension essentielle des processus discriminatoires : ceux liés aux pratiques langagières).

Projet 1.1. : Migrations, discriminations, et spatialisation des langues en contextes plurilingues urbanisés 

Projet 1.2. : Educations francophones et discriminations sociolinguistiques

 

Programme 2 : « Discours, diversité(s) linguistique(s) et pratiques numériques » (Direction scientifique: G. Ledegen et F. Pugnière-Saavedra)

Ce second programme porte sur les discours, la/les diversité(s) linguistique(s) et les pratiques numériques. En effet, les corpus qui seront étudiés dans les deux projet de recherche proviennent majoritairement des outils numériques : SMS, internet, chat… Mais non exclusivement, la confrontation avec des entretiens, des observations, des médias écrits comme oraux, ou des corpus oraux ordinaires est inscrite dans la méthodologie même. Dans les deux programmes présentés, les corpus se montrent plus hybrides, plus libres, moins normés que dans les recherches précédentes, se concentrant sur les pratiques numériques dans tous les genres attestés (installés comme émergents) et auprès de tous les publics (SMS de scripteurs entendants et sourds, par ex.), s’intéressant au discours sensible, incluant le dit et le non-dit, les indices non-verbaux... Les analyses du discours, qualitatives comme quantitatives, y sont travaillées dans l’optique de l’intervention sociolinguistique et de la valorisation de la recherche : répondre à des questions posées dans la société, apporter des aides concrètes et des éclairages à d’autres corps de métier (travail social, psychologie individuelle…).

Projet 2.1 : Pratiques numériques plurilingues

Projet 2.2 : Analyse des discours des acteurs sociaux

Séminaire 2017-18 du CERESIF