Exposition - Carlotta Ikeda à l’ombre du buto

25 septembre 2017 - 06 novembre 2017
Exposition

Dessins de Cyril Egido.
Exposition organisée en lien avec l'événement "1967-2017 : Rennes-Sendaï : 50 ans d'amitié" et le service des relations internationales de l'Université Rennes 2.

 

Le buto joue des oxymores, mêlant ombres et lumières, ce que reflètent si bien les créations de Carlotta Ikeda, dans l’héritage de Tatsumi Hijikata dont elle découvrit « la danse des ténèbres » au début des années 1970 à Tokyo — en un choc partagé avec Ko Murobushi.

Elle, dont le nom était Sanae « pousse de riz » et qui devint « Carlotta », en hommage à Carlotta Grisi, une pionnière dans la danse au XIXe siècle, développa son art dans une même recherche d’absolu.

Pour autant, loin du romantisme, le buto peut se définir si l’on en croit Jean Baudrillard comme un « théâtre de la révulsion, de la convulsion, de la répulsion » où les corps sont « recroquevillés, larvaires, tordus, électriques, immobiles », dans la douleur ou l’extase, humain et animal, toujours à la lisière de deux mondes et de deux états.

Par son trait incisif et cinétique, le plasticien Cyril Egido prolonge les cris et les éclats des corps par des chemins croisés à la pierre noire.


Vernissage et performance de buto le jeudi 05 octobre à 18h.

Iru.

Performance de Melvin Coppalle, compagnie Izanami.

Cette performance parle à la fois de la vulnérabilité et de l’enfance. Plus globalement, de la vulnérabilité d’être un enfant : ce que c’est que d’être un enfant vulnérable dans un monde qui lui demande d’être fort et solide. Cette toute petite chose, qui se meut comme une traînée de poussière balayée par le vent, essaye en de multiples transformations de grandir et d’exister là où gronde le monde. Elle réussit, puis elle
échoue, elle tombe et se relève, elle rampe et court, pleure et rit très fort.
Ici, les mouvements sont saccadés, ils sont brusques, puis délicats. Ils trahissent leur nécessité d’être, et à la fois leur naïveté. Là où s’opère le dialogue entre la poésie et le morbide se laisse entrevoir l’essentiel: une incroyable pulsion de vie.

Crédit photo : Mario Le Sergent


icône OK Une visite commentée de l'exposition et traduite en Langue des signes française aura lieu mercredi 18 octobre à 12h45.

Visite gratuite sur inscription avant le 05 octobre à s-culturel [at] univ-rennes2.fr



 

Informations pratiques
Campus de Villejean (Rennes)

La Chambre claire (rez-de-chaussée, bât. Présidence)

25 septembre 2017 - 06 novembre 2017

Vernissage de l'exposition le 05 octobre à 18h.

Entrée libre

Contact

Service culturel

02 99 14 11 41 // s-culturel [at] univ-rennes2.fr