«Mon pays, je l’invente», la Bretagne dans l’objectif de Thersi

23 janvier 2018 - 23 mars 2018
Exposition

Photographies de Michel Thersiquel, en partenariat avec l'association des Amis de Thersi.

C’est son séjour de huit ans à Pont-Aven, qui va transformer Michel Thersiquel en Thersi. En 1966, il s’installe, près du pont. Sous les toits, une verrière orientée nord-ouest. C’est là que ce fils de photographe-horloger de Bannalec va produire les portraits qui immédiatement vont le rendre célèbre. C’est dans la cité des Peintres, au frottement des chanteurs-écrivains-poètes en pleine création, qu’il se forge une solide culture artistique. Et qu’il se construit un style, un nom et un renom. Encensé par ses pairs tout jeune, des expos vont suivre, en Bretagne, à Paris et à l’étranger.
Pendant plus de quarante ans, Thersi va magistralement photographier la matière bretonne en plein renouveau. Les artistes, ses amis, bien sûr, mais aussi et surtout les humbles, les oubliés de l’histoire : paysans, marins-pêcheurs, artisans, dames du pays Bigouden… Des milliers de témoignages, une inouïe saga de son pays.
Thersiquel ne s’est jamais laissé enfermer dans un localisme étroit, une mystification touristique ou un passéisme mélancolique. « Mon pays, je l’invente », écrivait le poète Xavier Grall. Thersiquel aussi ! Qui pourrait ajouter : et je construis son avenir en célébrant son remuement présent. Et encore : je vois l’universalité de l’humaine condition dans la célébration de sa culture propre. Ainsi, oui, « Bretagne est univers », comme le clamait Saint-Pol-Roux, le poète de Camaret.


Vernissage le jeudi 25 janvier à 13h.


Crédit photo : Rosalie Hascoët, épouse Riou, à Trégalet, Plonéour-Lanvern. Michel Thersiquel

Informations pratiques
Campus de Villejean (Rennes) - Galerie Chambre claire
23 janvier 2018 - 23 mars 2018
Contact

Service culturel :

02 99 14 11 41 / s-culturel [at] univ-rennes2.fr