Avatar Unité de recherche TEMPORA

Publications des membres de Tempora

PUBLICATIONS en 2018

 

Marie-Madeleine de CEVINS et Ludovic VIALLET (dir.)

L'économie des couvents mendiants en Europe centrale (Bohême, Hongrie, Pologne, v. 1220-v.1550)
Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018

Comment les ordres mendiants ont-ils réussi à s’épanouir du XIIIe au milieu du XVIe siècle dans l’environnement socio-économique de l’Europe centrale, à dominante rurale, donc peu compatible à première vue avec un mode de vie caractérisé par la dépendance à l’égard des donateurs ? Tel est le point de départ de l’enquête collective – animée par une trentaine de chercheurs (historiens, historiens d’art, archéologues) provenant de dix pays différents et ayant bénéficié du soutien de l'ANR (programme MARGEC) – dont ce volume rassemble les premiers résultats. Ils informent l’histoire des ordines mendicantes et de l’économie du don mais aussi la mise en pratique de la sotériologie chrétienne aux marges de l’Occident.

 

 

Marc BERGÈRE, Hélène HARTER, Catherine HINAULT, Éric PIERRE, Jean-François TANGUY (dir.)

Mémoires canadiennes
Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018

Aujourd’hui, le Canada ne peut plus être envisagé seulement dans une opposition francophones/anglophones. L’importance des flux migratoires venus des Amériques, d’Asie et d’Afrique tout comme les revendications identitaires des autochtones complexifient le rapport au passé… Quels sont les lieux de mémoires emblématiques du pays et des communautés qui le composent ? Quels acteurs contribuent à la construction de(s) mémoire(s) canadienne(s) ? Cet ouvrage pluridisciplinaire se veut une réflexion sur les enjeux de mémoire qui traversent le Canada, déconstruisant l’image d’un pays jeune sans histoire.

 

 

 

Bernard LACHAISE, Dominique PICCO, Carole CARRIBON, Delphine DUSSERT-GALINAT, Fanny BUGNON (dir.)

Réseaux de femmes, femmes en réseaux (XVIe-XXIe s.)
Bordeaux, Presses de l'Université de Bordeaux, 2018

Utiliser les réseaux comme outil d’analyse en histoire est aujourd’hui devenu incontournable. Les sociétés humaines, conçues en tant qu’espaces relationnels de coopération ou de confrontation, concernent en effet toutes les périodes historiques. En outre, les outils actuellement disponibles afin de représenter graphiquement les réseaux sociaux permettent d’apporter un regard plus aiguisé sur la densité des liens, voire leur nature, ainsi que le degré d’intégration des individus dans ces réseaux. Parallèlement, les recherches sur le genre ont également connu un formidable essor, mais elles ne croisent que de manière extrêmement marginale la thématique des réseaux.

 

 

 

Franck MERCIER et Isabelle ROSÉ (dir.)

Aux marges de l'hérésie. Inventions, formes et usages polémiques de l'accusation d'hérésie au Moyen Âge
Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2018

Si l’histoire traditionnelle de l’hérésie au Moyen Âge s’est longtemps confondue avec celle des exclus de la société, l’approche récente se focalise sur les diverses qui, au coeur du pouvoir, élaborent l’orthodoxie : l’hérésie n’existe que parce que l’orthodoxie en a d’abord décidé. Il reste que, loin de se présenter comme une essence immuable, l’hérésie se révèle un concept et une qualification d’une grande plasticité au Moyen Âge. Cette enquête collective repose sur la conviction qu'en se situant aux marges de l’hérésie, au contact d’activités répréhensibles voisines (l’usure, la sorcellerie, la rébellion politique), on saisit au mieux les principes et mécanismes de la fabrique de l’hérésie.

 

 

 

 

PUBLICATIONS en 2017

 

Marie-Madeleine de CEVINS et Olivier MARIN (dir.)

Les saints et leur culte en Europe centrale au Moyen Âge (XIe - début du XVIe siècle)
Turnhout, Brepols, 2017

 

L'Europe centrale n'est pas une aire, c'est un monde. Les contributions de ce volume aident à en prendre la mesure. Elles posent la question de l'existence d'un modèle de sainteté centre-européen au Moyen Âge. La géographie de la sainteté proposée voici trente ans par André Vauchez dans sa thèse s'en trouve passablement bouleversée : celle-ci rangeait l'Europe centrale dans la partie "froide" de la christianitas, réfractaire au changement en matière de dévotions. Or, à l'examen, cet espace s'avère à la fois inventif en matière de figures saintes, particulièrement au XVe siècle, et réceptif par rapport aux nouveaux cultes.

 

 

Boris BOVE, Murielle GAUDE-FERRAGU et Cédric MICHON (dir.)

Paris, ville de cour (XIIIe-XVIIIe siècle)
Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017

 

Les historiens s’intéressant rarement au cadre urbain des séjours de la cour, ce livre vise à réconcilier l’histoire de la cour avec l’histoire urbaine en général, et avec Paris en particulier. Il s’agit d’un véritable livre collectif qui explore le problème de la présence physique du roi et de ses gens dans la ville, mais aussi celui des effets socio-économiques et politiques de la consommation curiale dans Paris. Comblant un angle mort de l’historiographie, ce livre montre comment Paris fut la ville de cour par excellence, de Philippe le Bel à la fin de l’Ancien Régime.

 

 

Jean-Marie KOWALSKI, Éric JORET et Gilbert NICOLAS (dir.)

Images des Américains dans la Grande Guerre : de la Bretagne au front de l'Ouest
Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017

 

 

 

 

 

 

 

Odile CHERDO et Samuel GICQUEL (dir.)

La Maison Saint-Yves. Histoire du Grand séminaire de Saint-Brieuc
Rennes, Édilarge - Éditions Ouest France (coll. Patrimoine), 2017

 

 

 

 

 


 

 

Laurent GUITTON

La malédiction des sept péchés. Une énigme iconographique dans la Bretagne ducale
Rennes, Presses Universitaires de Rennes (coll. Art et société), 2017

 

Un homme nu, agressé et dévoré par sept monstres diaboliques : telle est la représentation impressionnante qu’exhibent trois sculptures bretonnes de la fin du Moyen Âge, placées dans de simples églises paroissiales à Batz-sur-Mer, Dinan et Saint-Léry. Sur la base d’une rigoureuse étude pluridisciplinaire, Laurent Guitton invite à une véritable enquête policière, reconstruisant la genèse et les sources d’inspiration de ces images méconnues du septénaire des péchés, et remontant aux commanditaires des trois sculptures.

 

 

 

Fanny BUGNON et Isabelle LACROIX (dir.)

Territoires de la violence politique en France de la fin de la guerre d'Algérie à nos jours
Paris, Riveneuve Éditions (coll. Violences et radicalités militantes), 2017

 

Proposant un panorama de la violence politique en France durant les 50 dernières années, de l’Action française aux militants de gauche radicale et indépendantistes, cet ouvrage collectif entend sortir le phénomène de son exceptionnalité. Il invite à analyser le continuum historique et les mutations de l’action politique violente du point de vue des frontières géographiques et de celui des politiques françaises.

 

 

 

 

Stéphane PERRÉON

Vauban
Paris, Ellipses, 2017

 

Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), aujourd’hui connu comme architecte militaire, était aussi preneur de villes, conseiller militaire de Louis XIV, statisticien et penseur proposant des réformes. Ces facettes méconnues témoignent de la curiosité de ce petit noble qui acquit notoriété et responsabilités grâce à son talent. La postérité ne s’y est pas trompée. Au-delà d’une biographie classique, cet ouvrage étudie cet héritage, cette mémoire, du début du XVIIIe siècle à nos jours. 

 

 

 

Serge BIANCHI

Marat. L'Ami du peuple
Paris, Belin, 2017

 

Détesté par les uns, adulés par les autres, Jean-Paul Marat est le plus controversé et le plus méconnu des grands acteurs de la Révolution française. Se fondant sur une analyse inédite des archives et donnant la parole au principal intéressé, Serge Bianchi propose de réduire, voire d'abolir, le fossé creusé entre ces mémoires contrastées. Il renouvelle de larges pans de la biographie de celui qui se voulait "l'Ami du peuple".

 

 

 

 

 

 Hélène HARTER

 Les États-Unis dans la Grande guerre
 Paris, Tallandier, 2017

 

En 2017, les Américains commémorent le centième anniversaire de leur entrée dans la Première Guerre mondiale. Quasiment aucune recherche n’a été menée sur le sujet depuis les travaux fondateurs d’André Kaspi et d’Yves Henri Nouailhat. L’ouvrage comble cette lacune en intégrant les dernières avancées de la recherche américaine. Il traite du temps de la belligérance mais également de la neutralité, en montrant que les États-Unis ne sont pas un acteur passif du conflit entre 1914 et 1917. La guerre est envisagée d’un point de vue militaire comme à travers son impact économique, social et culturel.

 

 

 Ludivine BANTIGNY, Fanny BUGNON et Fanny GALLOT (dir.)

"Prolétaires de tous les pays, qui lave vos chaussettes ?" Le genre de l'engagement dans les années 1968
 Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2017

 

Les « années 1968 » ont-elles été une époque de contestation des rôles de genre, des stéréotypes sexués ou des clichés virilistes ? Pour le savoir, ce livre veut saisir l’influence du genre dans les multiples formes de positionnement et de conflictualité politique, dans les organisations syndicales comme les groupes et partis politiques, les mouvements associatifs et les collectifs militants, dans cette période marquée par de nouvelles dynamiques féministes.

 

 

 

 Patrick BOUCHERON (dir.) 
 N. DELALANDE, F. MAZEL, Y. POTIN et P. SINGARAVÉLOU (coord.) 
 avec les contributions d'Isabelle ROSÉ et de Philippe HAMON

 Histoire mondiale de la France
 Paris, Seuil, 2017

 Prix Aujourd'hui 2017

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publications des années précédentes

PUBLICATIONS 2016

  

   

  Laurent GUTIERREZ et Patricia LEGRIS (dir.)

  Le collège unique. Éclairages socio-historiques sur la loi du 11 juillet 1975
  Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016

 

 

 

 

 

 

  Marc BERGÈRE

  Vichy au Canada. L'exil québécois de collaborateurs français
  Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2016

  2e Prix du Livre politique 2017 de l'Assemblée nationale du Québec

 

 

 

 

 

 

 

  Jacqueline SAINCLIVIER, Jean-Marie GUILLON et Pierre LABORIE (dir.)

  Images des comportements sous l'Occupation. Mémoires, transmission, idées reçues
  Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016

 

 

 

 

 

 

 

 Jean-Manuel ROUBINEAU

 Milon de Crotone ou l'invention du sport
 Paris, PUF, 2016

 

 

 

 

 

 

 

  Marie-Madeleine de CEVINS

  Mathias Corvin. Un roi pour l'Europe centrale (1458-1490)
  Paris, Les Indes savantes (La Boutique de l'Histoire), 2016

 

 

 

 

 

 

  Florian MAZEL

  L'évêque et le territoire. L'invention médiévale de l'espace (Ve-XIIIe siècle)
  Paris, Seuil (L'Univers historique), 2016

 

 

 

 

 

 

 

  Emmanuel DROIT et Pierre KARILA-COHEN (dir.)

  Qu'est-ce que l'autorité ? France-Allemagne(s), XIXe-XXe siècles
  Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme (Bibliothèque allemande), 2016 

 

 

 

 

 


PUBLICATIONS 2015 


 

  Dominique GODINEAU
  Les femmes dans la France moderne, XVIe-XVIIIe siècle
  Paris, Armand Colin, 2015

 

 

   

 

  Ariane BOLTANSKI, Yann LAGADEC, Franck MERCIER (dir.)
  La bataille. Du fait d’armes au combat idéologique, XIe–XIXe siècle

  Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015

 

 

 

 

 

   

  Pascal BRIOIST, Laure FAGNART, Cédric MICHON (dir.) 
  Louise de Savoie (1476-1531)
  Rennes-Tours, Presses Universitaires de Rennes - Presses universitaires François-Rabelais, 2015

 

 

 

 

 

 Gauthier AUBERT
 Révoltes et répressions dans la France moderne
 Paris, Armand Colin, 2015

 

 

 

 

 

  Marie-Madeleine de CEVINS
  
Koldulórendi konfraternitások a középkori Magyarországon (1270 k. - 1530 k.) 
  Pécs, Pécsi Történettudományért Kulturális Egyesület, 2015 

 

 

 

 

  Marc BERGÈRE
  
Vichy au Canada. L'exil québécois de collaborateurs français
  Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015