Concerto pour salopes en viol mineur

Concerto pour salopes en viol mineur

Le 26 novembre

Compagnie La Divine Bouchère.
À partir de 14 ans.

Elles portent des lunettes noires, des perruques et des tenues de concertistes. Elles jouent aux victimes et s’amusent à déceler les bourreaux parmi les bien-pensants, les bienveillants, les compatissants. Les rôles s’échangent et se confondent. En suivant la partition de Vivaldi, les voix des victimes sont mises en « dialogue » avec celles de l’opinion publique. Ce qui se dit. Ce qui doit se dire. ce qui ne sort pas. ce que l’on tait. Ce que l’on entend à la télé, au rayon frais du supermarché, au premier de l’an chez pépé, dans la cour du lycée, à la photocopieuse, dans la presse, au Sénat, à l’Assemblée nationale, derrière les portes du Sofitel, chez le docteur, à la police, chez Tata Huguette et chez Lolo, dans le dernier Tarantino...

Texte : Jessica Roumeur / Mise En Scène : Antonin Lebrun / Jeu : Anaïs Cloarec, Jessica Roumeur, Louise Forlodou, Véronique Héliès / Régie, Lumières : Thomas Ury / Administration : Madenn Preti


Le spectacle est précédé à 17h30 de la conférence de Valérie Rey-Robert, autrice de Une culture du viol à la française, essai paru aux éditions Libertalia en 2019. Un événement organisé dans le cadre des Mardis de l'égalité. (Durée 1h30, gratuit, réservation conseillée).