Mobilité doctorante

Vous êtes ici :
Chapô

Les doctorant·e·s intéressé·e·s par une mobilité peuvent bénéficier de différents dispositifs et aides.

Contenu sous forme de paragraphes
texte

Erasmus +

Erasmus + est le programme-cadre de l’Union Européenne pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport. Un des principaux objectifs de ce programme est de développer et renforcer la mobilité de tou·te·s les étudiant·e·s, de la licence au doctorat, des enseignant·e·s et des personnels administratifs.

L’université Rennes 2 a signé plus de 200 accords Erasmus avec des universités européennes. À noter : les accords sont signés par filière et seul·e·s les étudiant·e·s inscrit·e·s dans la filière concernée peuvent effectuer une mobilité chez le partenaire.

Une période d’études ne peut être inférieure à 3 mois ni supérieure à 12 mois par cycle.

Toute activité effectuée dans l’université d’accueil (cours, séminaires, conférences, recherche encadrée) sera renseignée dans un contrat d’études signé par l’université d’accueil, l’université d’envoi et l’étudiant·e. Ce document a pour objectif de garantir la reconnaissance de ce séjour d’études dans le cursus de l’étudiant·e.

Les étudiant·e·s en mobilité bénéficient d'une bourse Erasmus afin de couvrir une partie des frais induits par la mobilité. Cette bourse est forfaitaire et varie selon les pays (entre 150 et 350 euros) Des suppléments sont accordés pour les étudiant·e·s en situation de handicap. Des financements complémentaires peuvent être proposés par les conseils régionaux ou les ministères.

Pour rappel, le programme Erasmus + est ouvert aux pays suivants :

  • Pays membres de l’Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie , Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède.
  • Pays de l’AELE/EEE et pays candidats à l’adhésion : Liechtenstein, Norvège, Islande, ancienne République yougoslave de Macédoine, Turquie.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter le service des relations internationales.

texte

Autres aides à la mobilité entrante et sortante

Dans le cadre de sa politique internationale, l’École des Docteurs de l’Université Bretagne Loire met en place un programme de bourses de mobilité sortante. Ce programme est financé par le Conseil Régional de Bretagne et s’adresse aux doctorants qui souhaitent réaliser un projet de recherche en Europe ou à l’échelle internationale.

Rennes Métropole propose des bourses de mobilité entrante et sortante. Les demandes de bourses sont examinées au regard de l’intérêt du séjour pour le renforcement des coopérations scientifiques de l’établissement et de ses unités de recherche. Les séjours doivent être d'au moins trois mois dans le laboratoire d’accueil. La bourse de Rennes Métropole est plafonnée à 4 800 € par candidat·e et attribuée nominativement à chaque doctorant·e. Deux appels à candidatures sont lancés chaque année : un au cours du 1er semestre pour les départs ou les arrivées dans l’année ; un au cours du 2e semestre pour les arrivées ou départs l’année suivante.

texte

Accueil des doctorant·e·s internationaux

Le Centre de mobilité internationale (CMI) de Rennes assure un accueil privilégié aux doctorant·e·s internationaux à travers un accompagnement dans les démarches administratives :

  • avant le séjour : envoi d’un dossier de pré-accueil, aide aux formalités d’entrée ;
  • à l’arrivée et pendant le séjour : accueil personnalisé, assistance dans les premières démarches, accompagnement linguistique et culturel ;
  • prise en charge du dossier « carte de séjour » pour les doctorant·e·s.