Plateformes

Vous êtes ici :

L'université Rennes 2 compte quatre plateformes :

  • Immermove : la plateforme technologique de captation du mouvement, prolongée par un dispositif de réalité virtuelle, du laboratoire Mouvement, Sport, Santé (M2S). Unique en Europe, elle offre un espace d’expérimentation de 30 mètres par 20, équipé de caméras/capteurs qui rendent possible l’analyse ultra fine des mouvements, aussi bien des sportifs que des drones. Située sur le campus Ker Lann de l’Ecole normales supérieure (ENS) Rennes, elle est gérée avec la plateforme Immersia de réalité virtuelle d'Irisa-Inria, offrant un espace collaboratif immersif, lui aussi unique en Europe, dénommé ImmerStar.
  • Laboratoire d'observation des usages des technologies d'information et de communication (LOUSTIC) : cette plateforme technologique associe des disciplines issues des sciences de l’ingénieur (informatique, domotique) et des sciences humaines et sociales (sociologie, psychologie et ergonomie, économie, marketing, sciences de l'éducation, sciences de l'information et de la communication, sciences de gestion et droit) pour traiter tous les aspects des usages (faisabilité technique, acceptabilité individuelle, sociale, économique et juridique).
  • TACIT : cette plateforme de pédagogie différenciée a été imaginée par quatre enseignants-chercheurs de l'université Rennes 2 et de l'ESPE de Bretagne, un développeur informatique et une orthophoniste. Elle a pour objectif d'aider les enfants à acquérir des compétences langagières primordiales dans la compréhension de texte, et les enseignants à programmer les classes en s’adaptant individuellement au niveau réellement acquis par chaque élève.
  • Plateforme des observatoires photographiques du paysage de Bretagne (Popp Breizh) : issue d’un projet porté par la DREAL (délégation régionale du ministère de l’environnement), la Région Bretagne et l’université Rennes 2, la plateforme des observatoires photographiques du paysage de Bretagne (Popp Breizh) a été élaborée en concertation avec les porteurs locaux d’observatoires photographiques du paysage. Cette plateforme collaborative permet d’observer l'évolution des paysages et de leurs modes de gestion.