Centre de Recherche Bretonne et Celtique (CRBC)

Vous êtes ici :
Description succinte

Le Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC) Rennes est un laboratoire pluridisciplinaire tourné vers l’étude des cultures, langues et identités en particulier (mais pas uniquement) celtiques. Il s’est constitué progressivement, d’abord sous le nom Laboratoire Bretagne et pays celtiques, de la rencontre de trois groupes de recherche préexistants :

  • le groupe BC (Breton et Celtique), qui étudie la Bretagne et les pays celtiques sous un angle surtout linguistique et littéraire;
  • le groupe CEI (Centre d’Études Irlandaises), qui étudie l’Irlande de façon pluridisciplinaire : littérature, civilisation, arts visuels;
  • le groupe Ermine (équipe de recherche sur les minorités nationales et les ethnicités), qui étudie les questions d’identité et de minorité dans le monde, à travers une triple perspective théorique, comparatiste et régionale.

C’est dans cette même perspective de rencontre et de collaboration entre chercheurs aux thématiques voisines que l'équipe d'accueil (EA) Bretagne et pays celtiques, basé à l’université Rennes 2, a rejoint le CRBC, basé à l’UBO, à Brest.

En 2008, les deux EA ont fusionné en une seule unité de recherche multisite : le CRBC, Centre de recherche bretonne et celtique (équipe d’accueil - EA 4451). Deux composantes en sont issues : la composante CRBC Brest ; et la composante CRBC Rennes (formée des membres du Laboratoire Bretagne et pays celtiques et des membres du CEI, lui-même issu de l'EA ACE). 

La restructuration a eu un effet de synergie et le regroupement des équipes brestoise et rennaise au sein d’une même unité fait à présent du CRBC le seul laboratoire universitaire de tout l’hexagone à travailler sur l’aire celtique dans son ensemble, dans toute sa profondeur historique et dans toutes ses dimensions (linguistiques, culturelles, sociales, politiques), ce qui contribue à lui procurer une grande visibilité, tant à l’échelon national qu’international.

Le CRBC Rennes comme l’ensemble de l’unité de recherche souhaite développer au maximum ses collaborations avec d’autres chercheurs de Bretagne, de France, d’Europe et du monde. Dans une perspective d’enrichissement intellectuel, il met un accent tout particulier sur les échanges internationaux.