Colloque interdisciplinaire "Philosophie et fiction : de l’Antiquité tardive à la Renaissance"

27 avril 2017 - 28 avril 2017
Colloque / journée d'étude

Les 27 et 28 avril, le CELLAM organise, en partenariat avec l'UFR de Philosophie de l'université de Rennes 1, le colloque interdisciplinaire "Philosophie et fiction : de l’Antiquité tardive à la Renaissance", en salle B332, sur le campus Villejean de l'Université Rennes 2.

En proposant de réfléchir aux rapports entre philosophie et fiction, sur un arc chronologique allant de l’Antiquité tardive, avec Augustin, Macrobe, Martianus Capella et Boèce, au Moyen-Age et à la Renaissance, ce colloque est l’occasion de renforcer la collaboration entre chercheurs de deux disciplines, philosophie et littérature, sur des textes et questions qui requièrent un double éclairage.

Définie, dans l’Antiquité, comme recherche de la vérité, la philosophie entretient un rapport constant avec la fiction. En effet, si la fiction apparaît parfois comme l’envers de la vérité, elle est aussi l’une des formes par lesquelles la vérité peut se communiquer, comme en témoignent la fiction du banquet chez Macrobe, l’allégorie des arts libéraux chez Martianus Capella ou la personnification de Philosophie dans la Consolation, autant de textes qui ont eu une grande influence sur le Moyen Age et la Renaissance.

Les deux mots philosophie et fiction connaissent une même promotion en français au XIVe siècle notamment chez Oresme. La philosophie désigne selon le Dictionnaire du Moyen Français, l’« ensemble des disciplines spéculatives » et Evrart de Conty glose le mot comme « amour de sapience ». Quant à la « fiction », elle renvoie à l’action de façonner et à la création littéraire (narration, histoire imaginée, inventée), non sans une possible connotation négative. Elle est étroitement associée à la fable et aux subtilités de l’écriture allégorique.

Deux axes de réflexion sont privilégiés :

  1. Étudier Philosophie comme personnification : Quels sont les enjeux littéraires, philosophiques et iconographiques de la personnification de Philosophie ou des diverses disciplinae ? Dans quels textes, genres et formes littéraires et philosophiques rencontrons-nous ce type de personnification ?
     
  2. Délimiter les notions de philosophie et de fiction telles qu’elles sont définies entre l’Antiquité tardive et le Moyen-Âge, et éclairer leurs échanges, ainsi que les interactions réciproques et les frontières flottantes que l’on observe entre les disciplines (philosophie et « arts libéraux», philosophie et « poetrie », philosophie et théologie), ou entre les « genres » des textes.

 


 

 

Informations pratiques
Campus de Villejean (Rennes)
27 avril 2017 - 28 avril 2017
Contact

fabienne.pomel [at] univ-rennes2.fr

sophie.vandermeeren [at] univ-rennes2.fr