Avatar SUIO-IP

Mineure de complément Histoire

Objectifs : Dans le prolongement de la Mineure de Découvert de Licence 1, mais sans obligation non plus d’avoir suivie celle-ci, la Mineure de complément d’Histoire permet, en L3-L3, d’approfondir sa culture générale en continuant l’exploration des 4 grandes périodes historiques. A partir du S4, un TD de 2 h hebdomadaire spécialement conçu pour les étudiants qui suivent la Mineure permet d’envisager un travail sur des documents et de commencer à se familiariser avec les méthodes d’analyse historique. Ces méthodes, si elles peuvent servir d’initiation à la recherche historique, sont aussi des outils intellectuels profitables dans d’autres perspectives du fait de la rigueur qu’elles impliquent.


Licence 2 :

Semestre 3

Histoire ancienne : Des Gracques à Auguste : la fin de la République et la mise en place du principat (133 av. J.-C.-14 ap. J.-C.) - 2h CM

Christophe Badel

Le cours porte sur la République tardive et sur le début du principat, depuis 133 av. J.-C., date de la loi agraire de Tiberius Sempronius Gracchus, jusqu'en 14 après J.-C., à la mort d'Auguste. Il s'agit d'étudier les transformations économiques, sociales et politiques qui marquent la fin de la République, d'analyser l'avènement des pouvoirs personnels, puis le passage à un régime ambigu, fondé sur le pouvoir d'un princeps, littéralement le "premier", qui prétend restaurer l'Etat romain.


Histoire médiévale : Introduction à l'Europe médiévale (XIII - XVè siècle) - 2h CM

Franck Mercier

Cette seconde « introduction à l’Europe médiévale » couvre une période qui, du XIIIe au XVe siècle, voit progressivement se dessiner les contours d’un espace européen politiquement divisé tandis que s’efface progressivement l’idéal unitaire de la Chrétienté. De la guerre de Cent ans aux nombreux schismes de l’Eglise en passant par la Peste noire, les derniers siècles du Moyen Age (XIIIe – XVe siècle) ont été volontiers présentés par l’historiographie traditionnelle comme une période transitionnelle de déclin de la « civilisation occidentale » avant le renouveau de la « Renaissance ». Nous verrons que cette période dite de « crise » a également constitué le lieu et le moment de nombreuses inventions, expérimentations (religieuses, politiques, économiques, technologiques et esthétiques) qui ont contribué au dynamisme conquérant de l’Europe des Temps modernes.


Semestre 4

Histoire moderne : L’Espagne et son empire. 1492-1648

Christophe Giudicelli

Il s’agira d’étudier l’essor et la chute du Royaume d’Espagne, fort de ses possessions européennes et de ses conquêtes notamment américaines, depuis l’année cruciale de 1492 jusqu’aux graves problèmes intérieurs et extérieurs que connaît le royaume à partir du mitan du XVIIe siècle.

 

Licence 3 :

Semestre 5

Histoire contemporaine : Décolonisations comparées

Vincent Joly

 La disparition des empires coloniaux au XXe siècle fait l’objet d’un important renouveau historiographique depuis une vingtaine d’années. Il ne s’agit pas de fournir une histoire exhaustive des décolonisations mais de proposer des éléments de réflexion sur un processus complexe qui a commencé avant la Deuxième Guerre mondiale et qui se différencie selon les territoires et leurs sociétés, les puissances coloniales impliquées ou encore le contexte international.

 

Semestre 6

Histoire ancienne : Les cités grecques d’Asie Mineure aux époques hellénistique et impériale.

Henri Fernoux

Les cités grecques, loin de dépérir à la fin de l’époque classique comme le voulut une certaine vulgate, ont paradoxalement connu leur âge d’or aux époques hellénistique et impériale. Une documentation foisonnante l’atteste. Il s’agira d’apprécier ce paradoxe en étudiant l’histoire politique, institutionnelle et sociale des communautés civiques aux époques « tardives » (IIIe s. av. J.-C. – IIe s. ap. J.- C.), dans une région particulière, l’Asie Mineure, qui fut le théâtre de guerres incessantes, dont les cités surent tirer tout le parti.